All Posts By

zayneb

7 erreurs à éviter pour ta self-tape

By Casting

De plus en plus souvent, les directeur de castings demandent des self-tapes pour les auditions. Dans un précédent article, on t’expliquait comment faire une self-tape réussie ?. Ici, on te liste les erreurs souvent commises, à ne pas reproduire !

Une des premières choses qu’un directeur remarque est si le champ de vision est correct ou non. Souvent, les acteurs font l’erreurs de placer le lecteur tellement loin de la caméra qu’on dirait qu’il communique avec quelqu’un qui n’est même pas dans la même pièce. Le champs de vision le plus efficace est quand ton lecteur est presque à cheval sur le trépied, assis (ou debout) juste à côté de la caméra. Si ton lecteur est même quelques centimètres trop loin de la caméra, la personne qui visionnera la self-tape n’aura pas l’impact complet de tes yeux.

 

2. La camera est trop basse  

Ne place jamais la camera sous le niveau de tes yeux. Même les plus beaux acteurs ne rendent pas bien à la caméra si l’angle n’est pas flatteur. Si tu n’as pas une bon appareil photo et que tu utilises ton téléphone pour ta self-tape, tu peux l’élever en utilisant des livres par exemple. Assure-toi que l’objectif soit au niveau de l’œil ou un peu au-dessus. Personne ne veut voir tes narines…

 

 3. Ta self-tape est mal cadrée

Il n’est pas rare que les directeurs de casting reçoivent des self-tapes filmées avec un cadrage plain-pied. C’est à bannir ! A moins que ce soit spécifié, ton cadrage devrait comprendre la partie qui s’étend de ta poitrine au haut de ta tête. C’est ce qu’on appelle un plan rapproché.

 

  4. Tu n’utilises pas de trépied

Tu as déjà visionné une séquence où l’image tremble ? Pas agréable, et encore moins professionnel. Les trépieds sont vraiment pas chers de nos jours, donc ça représente un investissement peu coûteux et indispensable pour une self-tape. Il est impératif que tu tournes ta self-tape avec ton appareil attaché à un trépied stable ! . Si tu utilises ton téléphone, n’oublie pas de le poser en mode paysage. Si tu n’as pas de trépied, tu peux placer ton appareil sur une table à ta hauteur.

Trépied     

 

 5. Tu n’as pas suivi les instructions 

Certains directeurs de castings vont refuser de visionner ton audition si tu n’as pas suivi les instructions données pour la self-tape. Elles sont d’ailleurs souvent très précises sur la manière de filmer et sur ce qu’il faut montrer. Si tu n’es pas capable de suivre les règles les plus simples, comment peuvent-ils te faire confiance en tournage ?

 

6. La lumière et le son sont mauvais.

Teste ta lumière avant de commencer ta scène. Pas mieux que la lumière naturelle ! S’il n’y a aucune possibilité de lumière naturelle, tu peux te procurer une ring-light pour pas trop cher.

La plupart des appareils photos et téléphones ont des micros efficaces de nos jours, mais la qualité sera bien meilleure si tu te procures un micro en plus.

lumière naturelle

 

7. Tu prends l’exercice à la légère

Ce n’est pas parce que tu ne dois pas te rendre à un casting que tu ne devrais pas te préparer minutieusement !

 

Jette un oeil à cette self-tape très bien réussie :

 

Comment apprendre son texte par coeur ?

By Non classé

Apprendre un texte par coeur peut faire peur quand on se lance pour devenir acteur.  Ce n’est pourtant pas la partie la plus compliquée du métier d’acteur. Il y a plusieurs façons de le faire, l’essentiel c’est le résultat !

 

La méthode écrite

 

 

Ré-écris ton texte tout en le récitant en même temps. Cette méthode est redoutable pour apprendre un texte par coeur. Parce que tu dois forcément prendre le temps de te concentrer sur chaque mot en mettant en jeu différentes parties du cerveau (parole, écriture, lecture). Le fait d’écrire ralentit également le processus de pensée, ce qui laisse le temps à l’imagination de faire des associations d’idées sur chaque mot. Utilise de préférence un stylo bleu. Il paraît que la couleur bleue favorise la mémorisation.

 

La méthode des idées clés

 

 

Divise le texte en idées clés puis retiens l’enchaînement de ces idées. Utilise des images marquantes pour ces idées. Lorsqu’il faut apprendre un texte par coeur, il est plus simple de le diviser en petit paragraphes, chaque paragraphe correspondant à une idée clé. C’est plus simple d’apprendre ces idées clés pour se souvenir des différentes parties du texte. Au sein d’un même paragraphe, tu peux encore trouver des idées clés pour diviser chaque partie.

La mémoire fonctionne avec l’imagination. Si tu prends des images fortes et marquantes pour les idées clés du texte, tu le retiendras avec moins d’efforts.

Cherche les mots du texte qui évoquent immédiatement une image pour toi et utilise les pour apprendre le texte par coeur. Il y a des mots qui ont une forte puissance évocatrice. C’est-à-dire qu’une image apparaît immédiatement dans la tête. Il ne s’agira pas des mêmes mots pour tout le monde. Mais ce sont des excellents points d’appuis pour retenir le texte.

 

Représente-toi les choses dans l’espace  !

 

 

Si le texte évoque des lieux ou des personnes, il est important de se les représenter dans l’espace.

Par exemple, si je te parle de l’Allemagne, tu as une idée d’où elle se trouve par rapport à toi. C’est également le cas si je te parle de ta mère. Même si sa localisation par rapport à toi est imprécise voire fausse, tu as quand même une idée.

En procédant de la même manière pour ton personnage également, tu retiendras plus facilement. Pour apprendre un texte par coeur, localise chaque objet, lieu, et personne du texte dans l’espace autour de toi.

 

La méthode vocale

 

 

Quand on met l’intonation en apprenant un texte, on a l’impression de le retenir plus facilement. Mais dès qu’on change les intentions et qu’on le récite dans un autre contexte, le texte s’échappe de la mémoire. Mieux vaut apprendre son texte sans intonation à voix haute afin d’entraîner les lèvres à le prononcer. Ensuite, c’est plus simple de mettre différentes intentions derrière.

Lisez la première ligne à voix haute(sans intonation), puis cachez la et récitez la. Puis lisez la première et la deuxième, puis cachez les et récitez. Puis lisez du début jusqu’à la troisième, puis cachez et récitez, et ainsi de suite jusqu’à la fin. Vous pouvez faire ça pour chaque paragraphe, puis recommencez pour le texte en entier.

 

Utilise la mémoire des muscles !

 

Dis ton texte le plus rapidement possible et en faisant attention à l’articulation. Il s’agit d’un bon exercice pour entraîner les muscles de la bouche. Après un certain nombre de répétitions, tu te  rendras compte ta bouche prononce les mots sans que  tu y penses. C’est un peu comme si tes muscles agissaient par réflexe après entraînement.

C’est une méthode redoutable pour apprendre un texte par coeur facilement. Ça demande de la discipline et de la répétition mais au bout du compte, tu connaîtras ton texte sur le bout des lèvres !

 

La méthode audio

 

 

L’écoute d’un texte engendre un processus complètement différent que celui mis en œuvre par la lecture. Certaines personnes ont une mémoire plus auditive et arrivent à apprendre un texte par coeur plus facilement quand elles l’entendent que quand elles le lisent. Si c’est ton cas, enregistre-toi en récitant ton texte, puis passe l’enregistrement en boucle !

Au début, écoute attentivement le texte afin de concentrer ta mémoire et ton imagination dessus. Ensuite, tu peux le laisser tourner en boucle pendant que tu fais autre chose.

Petite astuce : Bouge, marche !

On peut apprendre un texte par coeur en restant assis et l’oublier dès qu’on se met à bouger. Le fait de bouger amène de l’oxygène au cerveau et force à être plus concentré sur l’apprentissage du texte.

Evidemment, vous pouvez combiner ces méthodes pour apprendre un texte par coeur encore plus facilement.

 

Comment vérifier que tu connais ton texte par coeur ?

 

– Essaie de le réciter en faisant une activité physique  :

Pour vérifier que vous savez parfaitement votre texte, tente de faire quelque chose d’autre qui requiert votre attention et vous force à bouger pendant que vous le récitez. Par exemple en faisant la vaisselle, en jonglant, en dessinant, etc…

 

– Enregistre uniquement le texte de ton partenaire en laissant du blanc pour toi :

Récite votre texte en utilisant un dictaphone pour te donner la réplique. Ou bien entraîne-toi avec un ami qui te donnera la réplique. Tu pourras non seulement vérifier que tu connais ton texte, mais aussi que tu sais le dire au bon moment. Et c’est tout aussi important !

 

 

 

5 conseils pour que ta voix résonne clairement

By Non classé

1. Le texte sur le bout des doigts

Les meilleurs moments sur scène ou à l’écran, c’est l’addition de nombreux différents facteurs. Ce qui laisse peu d’espace pour essayer de se rappeler des lignes de ton script. Souvent, la connexion qui existe entre une expression avec un bon volume et la confiance en ta mémorisation est sous-estimée. La réalité, c’est que plus tu connais ton texte, mieux tu pourras interpréter et les communiquer de façon audible et facilement compréhensible. Tout simplement parce que tu te sentiras plus facilement à l’aise.
le texte par coeur pour une voix meilleure

2. Etudie ton espace

Est-ce que tu joueras devant une caméra ? dans un théâtre ? ou à l’extérieur ? Chaque espace a une acoustique différente. Est-ce que ta voix sera amplifiée par un micro ? L’idéal , c’est de pouvoir visiter l’endroit avant ta performance, pour avoir une idée de comment ta voix va porter. Mais si ça n’est pas possible, tâche d’y faire attention dès ta première répétition.

le micro fait porter la voix

3. Ta voix = ton instrument

La nécessité d’échauffement sa voix, ça ne vaut pas que pour les chanteurs !  C’est important pour n’importe quel professionnel qui utilise sa voix. En tant qu’acteur, ta voix, c’est ton instrument, il faut donc tout naturellement t’assurer que ton instrument est prêt avant de tourner ou d’aller sur scène. Il y a pas mal de bons échauffements que tu peux trouver en ligne. Sinon, tu peux aussi faire appel à un coach vocal qui t’aidera à trouver les exercices qui correspondent à tes besoins et tes objectifs. Et n’oublie pas de reposer ta voix quand il le faut !

4. Respire !

Une respiration lente et profonde, rien de mieux pour une expression claire et sonore. L’objectif, c’est de connecter ta respiration directement à ton son ; éviter les inspiration courtes et légères. Prends-toi en vidéo et regarde-toi pour observer la façon dont tu respires. Prends notes des moments où tes épaulent bougent pas avec ta respiration. La respiration-épaule, c’est à éviter !

 

respire profondément et lentement pour que ta voix résonne

5. Aïe, ça sonne faux !

Il s’agit d’un point évident, mais ta voix doit être AUTHENTIQUE. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Explore les moyens par lesquels ta propre voix naturelle se connecte à celle du personnage. Même exercice que pour la respiration, prends-toi en vidéo puis observe ta voix. Y a-t-il des moment où elle parait forcée, pas naturelle, déconnectée ? Repère ces moments et tente de trouve comment mieux l’ancrer dans ton jeu.

 

 

Voilà tout ! 5 conseils pour renforcer la résonnance de tes lignes. La prochaine fois qu’on te demande de parler plus fort, rappelle-toi : connecte ta voix !

 

Quelques pistes pour échauffer ta voix :

 

 

Comment faire une self-tape réussie ?

By Casting, Conseils d'acteurs

La self-tape , qui se traduit en français par auto-enregistrement, consiste à faire soi-même une vidéo pour un casting.  Les directeurs de casting ont de moins en moins de budget et de temps pour caster. A cela s’ajoutent les mesures de confinement, qui font de la selftape un moyen efficace pour passer des auditions. C’est un exercice qui peut prendre du temps et de l’énergie, c’est pourquoi dans cet article on te donne quelques clés pour te simplifier la tâche !

 

Un bon matériel tu utiliseras 

Pour le matériel, il est tout à fait possible de filmer ta self-tape avec un iPhone ou un autre smartphone de bonne qualité. Les caméras CANON style 70D, 5D, 7D sont aussi un outil parfait pour la self-tape.

Quelque soit ton choix, il te faudra absolument utiliser un trépied pour la stabilité de l’image. Ce serait dommage de rater une prise qui était bonne parce que ton téléphone ou ta caméra tombe…

 

Concernant le son, on te conseille, dans la mesure du possible, de te procurer un micro professionnel. Un micro lavalier fait très bien l’affaire, il en existe des compatibles avec les smartphones. Les prix varient, mais l’investissement en vaut la peine, car ça te permettra d’enregistrer avec le meilleur son. L’utilisation du son de la caméra ou du iPhone ne donne pas un résultat très professionnel.

 

 

En valeur tu te mettras 

Opte pour un fond neutre et uni, sans bruit (ni objets, ni livres ) pour que l’attention soi sur toi. L’intérêt d’un fond uni est d’éviter toute distraction. Choisis un lieu épuré et propre.

Place-toi près d’une fenêtre pour avoir un éclairage naturel. Un espace lumineux te mettra en valeur. Si tu n’as pas d’espace très lumineux, l’utilisation d’une ring light peut être utile. Mais privilégie les sources naturelles.

Un acteur sur un fond uni, important pour la self-tape.

Le cadrage est primordial. La self-tape doit être filmée en plan poitrine. Le plus intéressant pour les directeurs de casting c’est ce qui se passe au niveau du visage. Aussi, si tu filmes avec ton téléphone, il faut bien faire attention à filmer en paysage !

Porte des vêtements neutres pour ne pas attirer l’attention ailleurs que sur votre jeu. Opte pour un maquillage naturel pour un rendu agréable à la caméra. Il faut rester simple, car le principal, c’est ton jeu.

S’il y a un lecteur qui te donne la réplique, veille à ce qu’il soit à la même distance que toi de la caméra. S’il est trop proche, on t’entendra parler de loin, et ça rendra difficile la concentration sur ton jeu.

 

La caméra jamais tu ne fixeras 

Surtout pas de regard-caméra ! Tes yeux ne doivent pas regarder la caméra pendant la self-tape, mais doivent tout de même en rester proche.

 

Les acteurs ne regardent pas la caméra lors de la self-tape.

 

Le seul moment où tu peux fixer la caméra, c’est pour la slate au début. La slate, c’est ta présentation : tu y annonces ton  nom et prénom, éventuellement ton agent, et le personnage ou le projet pour lequel tu auditionne. Cela paraît anodin, mais le directeur de casting s’y retrouvera plus facilement !

 

Par le montage tu finiras 

Tout d’abord, il faut couper les parties inutiles, si par exemple on te voit éteindre la caméra à la fin. Peu-être qu’il te faudra jouer plusieurs scènes, dans ce cas coupe soigneusement les différentes parties. Sur iPhone, les logiciels iMovie et Rush cc sont gratuits et simples d’utilisation.

Une fois la self-tape montée, tu l’envoies au directeur de casting. La meilleure méthode de transfert de fichiers est Wetransfer : simple et efficace, cette plateforme permet aussi de conserver la qualité de la vidéo d’origine.

Aussi, pense bien à nommer ton fichier de cette manière : « Prénom Nom_Nom de ton agence_1 », pour que le directeur de casting s’y retrouve.

 

Il est cependant important de souligner que pour chaque casting, les consignes sont différentes. Vérifie donc bien avant d’envoyer ta tape ! Et n’hésite pas à poser des questions si tu as des doutes.

 

 

Voilà, maintenant c’est à ton tour ! Surtout, n’oublie pas de prendre du plaisir !

 

 

 

Où visionner des bons courts-métrages ?

By réalisateur

Les plateformes généralistes

Parmi les plateformes généralistes, on pense immédiatement à YouTube ou Vimeo. Elles regorgent de courts métrages, amateurs ou professionnels. C’est pourquoi tous les courts-métrages ne sont pas d’une qualité homogène, parce qu’il n’y a pas de sélection en amont. N’importe qui peut diffuser sa création. Cela fait de Youtube et Viméo des outils simples pour avoir une visibilité et être accessible au plus grand nombre.

Il existe ensuite les plateformes généralistes de cinéma comme Netflix, ou Canal + et La Cinetek côté français. Ces sites offrent majoritairement des longs métrage. Mais on peut assez fréquemment voir  des courts-métrages. Il s’agit souvent d’œuvres déjà primées dans des festivals. Il est donc inutile de préciser que tu ne trouveras pas de courts métrages confidentiels faits par de jeunes réalisateurs.

Les plateformes dédiées exclusivement aux courts-métrages

Brefcinema

C’est la plateforme francophone spécialisée du court métrage. Elle est issue de la revue papier Bref et est éditée par l’Agence du court métrage. Elle propose en ligne une offre riche et incomparable.

Sur Brefcinema.com, tu as accès à des nouveautés très récentes, des sélections thématiques et tout un fond de catalogue très dense. De plus, dans la rubrique « Les Actus du Cour » accessible sans être abonné qui permet, il y a les actualités reliées au court-métrage. C’est un moyen formidable pour se tenir au courant des productions en cours, des événements à venir et des sorties programmées. Il existe 3 formules d’abonnement en illimité avec un tarif au mois, un tarif annuel et enfin une offre combinée site + revue papier. (Le premier mois est gratuit !)

Pour les réalisateurs qui souhaitent proposer leur film sur Brefcinema.com, il faut premièrement déposer un dossier et proposer son film à L’Agence du court métrage. Il est ensuite visionné par un comité de sélection. Il pourra alors  pour figurer sur le site Brefcinema. L’Agence du court métrage accompagnera cette validation d’une proposition de contrat de diffusion avec un montant minimum garanti et une formule de répartition des recettes.

Sofy.tv

Sofy.tv est une plateforme internationale dédiée au streaming de courts-métrages.

C’est sans doute le meilleur site de courts métrages au monde avec un catalogue de plus de 500 courts métrages. Et chaque semaine, 10 nouveaux films sont ajoutés à l’offre. Tous les films sur Sofy.tv sont de la plus haute qualité possible. De plus, un logiciel sophistiqué donne des recommandations précises de films en fonction de votre historique de lecture.

Pour les réalisateurs, Sofy.tv est aussi une plateforme attractive, car de nombreux bonus financiers sont versés à ceux qui obtiennent un grand nombre de visionnages. Pour y diffuser son film, comme pour Brefcinéma, il est nécessaire de déposer une candidature et d’être retenu par un comité de sélection.

Le Kinétoscope

Cette plateforme française a une vocation pédagogique. Elle est très utilisée pour se former aux techniques du cinéma. Mais c’est aussi une plateforme de streaming intéressante avec plus de 200 courts métrages disponibles.

Sur Le Kinétoscope, tu trouveras aussi bien des films récents que des œuvres plus classiques. Ici encore, c’est l’Agence du court métrage qui alimente le site en sélectionnant les œuvres parmi celles proposées sur le marché ou directement sur son site.

Filmsshort.com

C’est l’une des principales plates-formes internationales dédiées aux courts métrages, et elle est gratuite ! Et Filmsshort.com est entièrement dédié aux courts métrages.

On y trouve des critiques de tous les courts métrages présentés et même quelques recommandations de base. C’est un excellent site pour ceux qui souhaitent regarder l’un des rares films de son catalogue.

Il y a cependant un petit inconvénient.. Le utilise en fait YouTube pour permettre aux gens de regarder sa collection de films. C’est-à-dire que de nombreux films ne sont disponibles qu’en qualité 360p, parfois même moins.

De plus, l’interface utilisateur du site est peu agréable, comparée aux plateformes citées plus haut, et ne possède pas de fonction de recherche de base. Pour trouver des films, il faut donc parcourir la liste du catalogue du site. Toujours est-il que cela reste une ressource importante, et avec un peu d’effort il n’est pas rare d’y faire de belles découvertes.

 

Enfin, on te conseille de checker « 6 FOIS CONFINE.E.S » sur Canal +. C’est une série de 6 courts-métrages réalisés pendant le confinement, avec un casting formidable. Voici la bande-annonce.

 

Comment créer ta web-série ?

By Conseils d'acteurs, réalisateur, tournage

C’est quoi une web-série ? Une web-série, c’est un programme court diffusé sur le web sur des plateformes d’hébergement de vidéos comme YoutubeVimeo ou encore Dailymotion. L’avantage des web séries ? Elles sont beaucoup plus accessibles et encouragent la production amateur. En effet, grâce à la facilité de production qu’offre une web-série, on peut réaliser des productions à moindre coût tout en laissant libre cours à sa créativité.

Aujourd’hui, les chaines de télévision s’emparent du format et on parle de plus en plus de série courte et pas uniquement de websérie.

En très peu de temps, ce nouveau format s’est beaucoup développé ! Il y a de plus en plus de concurrence. De l’amateur au professionnel confirmé, tout le monde s’y penche. Mais il ne faut pas se méprendre. Il s’agit certes d’un outil de diffusion accessible à tous, ça ne veut pas dire pour autant que c’est un exercice simple.

 

Les web-séries, d’où ça vient ? 

A partir des années 2000, l’émergence de l’Internet et des appareils mobiles ont permis à des nouveaux créateurs de trouver un nouveau public. Avant 2010, les web-zéries sont rarement considérées comme professionnelles. Mais ce nouveau format va peu à peu commencer à intéresser les différentes chaînes de télévisions et le monde professionnel. Les web séries deviennent à ce moment très populaires.

Les jeunes sont les principaux consommateurs. Et l’objectif des chaînes de télévisions à l’époque était justement de rajeunir leurs audiences en attirant les “millenials”. Certaines web-séries seront parfois même diffusées sur des chaînes de télé comme NoLife, Game One ou encore France 4.

En 2011 pour la première fois en France, un festival international consacré uniquement à la web série se tient à Marseille : le Marseille Web Fest. C’est un précurseur parce qu’il y a aujourd’hui plus de 50 festivals dans le monde entier dédiés uniquement aux web séries.

 

Comment écrit-on pour le web ?

Si auparavant, les créateurs de web-séries voyaient cet exercice comme un potentiel tremplin vers le monde de la télévision, aujourd’hui ça n’est plus le cas. Il est tout à fait possible de générer des sources de revenu à partir d’une web-série uniquement diffusée sur le web.

Les web séries, également appelées séries numériques par les professionnels, sont assez similaires aux courts métrages. C’est-à-dire un programme court, dynamique et rythmé. Aujourd’hui, avec un public plus large, les auteurs de web série peuvent se permettre de développer des séries dans de multiples genres : drame, romance, fantastique…

Dans la façon d’écrire une web-série, il est très important que la narration soit rapide captiver le spectateur dès les premières minutes, et lui donner envie d’en voir plus. Il ne faut pas hésiter à laisser déborder son imagination. Ce qu’il y a de formidable avec les web séries, c’est la liberté qu’on ne retrouve pas dans des fictions diffusée à la télévision, soumises à des directives.

Cependant, il est primordial d’avoir un cadre, en définissant clairement le propos.  Pose-toi les questions suivantes : Qu’est-ce que je veux dire ? Comment le dire ? A qui je veux le dire ? De quelle façon ? Où je veux finir mon propos ?

 

Définir le budget pour sa web-série

La prévision du budget 

Comme on l’a dit plus haut, les web séries ont l’avantage d’avoir des faibles coûts de production. Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour bien gérer son budget.

Tout d’abord il faut gérer les postes, c’est-à-dire les auteurs, les réalisateurs, les acteurs, etc. C’est le plus important car c’est cette partie qui jouera la plus-value de votre web série. Ensuite, il y a les dépenses liées aux lieux de tournage, à la production,  et aux différents équipements utilisés lors du tournage. Enfin il y a des dépenses à anticiper : comme les frais de vérification, les frais légaux ou encore les frais de sous-titrages si besoin.

La producteurs ont souvent tendance à négliger les frais légaux pour les productions sur le web. Mais faire appel à un avocat ou à des assureurs n’est pas forcément coûteux  et peut au contraire te sauver la vie lors d’un tournage, en répondant à toutes les demandes spécifiques. Les exigences juridiques sont les mêmes pour une série sur le web que pour une série à la télévision.

 

Le financement 

Autre point essentiel pour la production d’une web série : le financement, où trouver de l’argent quand on n’en a pas ? Il existe de nombreuses sources de financement comme les investisseurs privés, les services de vidéo sur demande payant, des placements produits ou encore du financement participatif.

Pour bien préparer une campagne de financement participatif il faut dans un premier temps informer le plus de personnes possibles sur les objectifs visés de la web série. Ensuite il faut bien choisir la plateforme sur laquelle partager son projet (il existe de nombreuses plateformes de crowdfunding : Ulule, Tudigo, Kiss Kiss Bank Bank).

Et enfin être actif sur ta page te rendra encore plus crédible envers les potentiels donateurs. Quant au placement de produit, il faut qu’il soit longuement travaillé pour qu’il ne soit pas trop visible ni ne change complètement le scénario. Le producteur doit être prêt à devoir modifier quelques lignes de son scénario pour y inclure la présence d’une marque.

Youtube, une vitrine pour les web-séries.

Diffuser sa web-série

C’est la partie finale du projet, le moment que tu attends depuis que tu as eu cette idée de web-série. C’est le moment de montrer à tout le monde ta création ! Plusieurs modalités de diffusion s’offrent à toi.

La manière classique, c’est de passer par des plateformes d’hébergement de vidéo. Les avantages sont nombreux. Premièrement, c’est gratuit ce qui permet aux producteurs de ne pas se soucier des licences à acheter. Ensuite, tu peux conserver le contrôle du temps. C’est toi qui décide des différentes échéances. Si tu préfères sortir un épisode par semaine. Ou tous les épisodes en une seule fois par exemple.

 

Rendre son projet visible

Comment promouvoir ta web-série ?  La façon la plus traditionnelle : c’est de faire des posts sur les réseaux sociaux, ou des flyers. Mais c’est surtout à toi de trouver une façon innovante de sortir du lot.

Pour que ton projet soit accessible, il faut penser dans un premier temps à sous-titrer ton projet en anglais. Tu pourras espérer toucher un maximum de monde. Partage l’actualité de la web-série sur tes différents réseaux sociaux en proposant une traduction de tes posts.

Participe à des festivals de web série dans le monde entier permet d’accroître la visibilité de ta web série. Tu peux aussi potentiellement remporter des prix pour financer tes projets. Ces prix servent aussi de reconnaissance auprès du public. Les festivals sont aussi un excellent moyen de se constituer un réseau. Des contacts qui t’aideront pour tes futurs projets !

 

Voici le lien du premier épisode de la série Or Noir dans laquelle joue Bilal El Atreby , un acteur du PAT studio !

 

Qui sont les scénaristes ?

By Conseils d'acteurs

Focus sur les scénaristes. C’est sans doute l’un des métiers les plus importants dans le monde du cinéma ! Le scénariste est un auteur, une sorte d’écrivain; c’est un métier artistique passionnant dont on va parler dans cet article.

Le scénariste, c’est celui qui rédige le scénario d’une œuvre. Pas seulement pour le cinéma, il y a aussi des scénaristes de jeux vidéos, de bandes dessinées ou de télévision. Dans ce métier, on peut donc aborder différents arts. Le rôle du scénariste est de créer une histoire, en définissant son contexte et ses enjeux, mettre en scène les personnages avec leurs actions, leurs buts, tout en posant les règles de l’espace temps.

 

Le scénariste dans le cinéma

Il est indispensable dans le processus de création du film. Les métiers sont certes tous importants, mais celui de scénariste est un poste majeur.

Le scénario est la base fondamentale d’une création audiovisuelle. Il peut servir de guide pour le déroulement ou devenir un élément commercial. Tous les corps du métier s’appuient sur le scénario : réalisateur, techniciens, producteurs, acteurs…  c’est un outil de travail qui sert de support pour l’organisation narrative et visuelle d’un film.

Parfois la qualité d’une œuvre repose essentiellement sur la qualité et le contenu de son scénario. Il est donc important que le scénario soit abouti et compréhensible du début à la fin à la fois pour toute l’équipe du film, mais avant tout pour le public.

Comme l’a dit Eric Besnard, réalisateur et scénariste français : « Le scénario est un artisanat qui se transforme en industrie. Je ne suis pas un artiste au sens le plus noble car mes scénarios ne sont pas faits pour être lus mais pour donner des images. » Il faut donc retenir que l’écriture d’un scénario n’est pas une écriture littéraire, mais une écriture visuelle et non littéraire.

C’est pourquoi le métier de scénariste est parfois plus complexe et technique au niveau de la confection car le scénario filmique est écrit exclusivement pour être adapté au cinéma.

 

Quelles sont les missions du scénariste ? 

À la différence de l’écrivain, le scénariste compose son histoire en prenant compte les effets visuels qui seront renvoyés au spectateur. Il n’y a pas une technique particulière, il y a autant de scénaristes que de manières de concevoir un scénario.

À la demande d’un réalisateur ou d’un producteur, le scénariste tisse la trame d’une future œuvre. Quand un scénario est accepté, le producteur possède des pouvoirs sur lui. Le scénario est modifiable pendant le tournage.

Pour être utilisable, un scénario doit être très complet, rédigé séquence par séquence. Il doit contenir le plus de détails et d’indications techniques possibles : les effets de lumières, la description précise du lieu, les actions des personnages ou encore éléments de décor.

Dans un premier temps , le scénariste se documente sur le sujet autour duquel il va nourrir son imagination et faire son histoire. Il peut s’inspirer de tous types de supports : livres, faits divers, de sa vie et celle des autres.

Il rédige alors le pitch, c’est la ligne directrice de l’histoire qui tient en une ou deux lignes. Il écrit le synopsis: c’est le résumé de l’histoire qui tient en quelques feuillets. C’est là qu’il plante le décor et annonce les grandes lignes de l’histoire.

Enfin arrive le scénario : il s’agit de la version finale et très détaillée de l’histoire décrivant clairement l’action de chaque scène et contenant l’intégralité des dialogues. Le scénario est un document très technique qui nécessite une grande rigueur et qui suit des codes bien particuliers.

 

Qu’est-ce qu’un bon scénariste ? 

On a souvent l’image du métier de scénariste comme quelque chose de très solitaire. En réalité, c’est un métier plutôt sociable, surtout en télévision. Les scénaristes travaillent avec d’autres auteurs, et sont en rapport avec les producteurs et les gens de la chaîne.

Un bon scénariste est quelqu’un de créatif, qui a beaucoup d’imagination et un sens artistique. Son objectif n’est pas seulement penser à une histoire mais surtout de savoir comment la mettre à l’écrit.

Il faut aussi savoir faire preuve d’humilité car il faut être prêt à voir son œuvre modifiée ou charcutée à la demande d’un réalisateur ou d’un producteur.

Tu connais probablement le nom de ces célèbres scénaristes : Aaron Sorkin, Michel Audiard, Paul Schradfeur, Quentin Tarantino

Être scénariste présente de nombreux atouts mais c’est encore un métier de l’ombre en France. Si tu veux devenir scénariste, garde en tête que c’est ta passion qui te guidera. Tu endureras sûrement des moments difficiles au début, mais lance-toi !

 

Si ce métier t’intéresse, on te conseille de regarder Profession Scénariste sur Canal+, une table ronde dirigée par Michel Denisot. Voici un extrait :

Quels réseaux sociaux pour un acteur ?

By Casting, Conseils d'acteurs

Tu es un acteur et tu te demandes si tu dois être présent sur les réseaux ? Comment être présent dessus ?
Quels réseaux sociaux utiliser ? Y a-t-il des règles sur comment se conduire ?

Il n’y a aucun doute, les réseaux sociaux représentent de nombreux avantages pour ta carrière. Certains diront même qu’il ne faut même pas penser à commencer sa carrière sans prendre le temps de construire sa présence sur les réseaux.

Pourquoi être présent sur les réseaux sociaux ?

Ça participe à la reconnaissance de ton nom, et ça sert aussi à te connecter avec d’autre professionnels que tu dois connaître et qui doivent te connaître.

Quand il s’agit de gros projets, les directeurs de castings (Qui sont les directeurs de casting ?) scrutent tes réseaux. Surtout s’ils ne te connaissent pas, le premier reflexe sera de te chercher sur google pour avoir les informations te concernant. Les réseaux sociaux, c’est aussi une manière de se vendre.

Même si tu es opposée au fait d’exposer ton nom et ta vie, il faut au moins considérer l’option pour son côté professionnel. Parce que sans cette présence, tu passes forcément après d’autres talents qui eux feront la différence avec leur présence sur internet. Si tu fais cet effort, tu parais forcément plus investi dans ta carrière et tu fais en sorte qu’on fasse attention à toi.

La meilleure utilisation c’est de t’en servir pour te créer ou agrandir tes connexions : réalisateurs,  agents, photographes, directeurs de casting, acteurs… Ils sont tous présents sur les réseaux. En restant actif, les opportunités sont illimitées.

Tu peux te présenter en suivant les comptes qui te plaisent et en likant ou commentant leurs publications. Ça te permet d’avoir accès à des professionnels de l’industrie sans avoir besoin de rendez-vous dans leur bureau. N’attends donc pas forcément qu’ils t’approchent – fais le premier pas !

En plus de cela, en suivant les bonnes personnes et les bonnes pages, tu seras tenu au courant de castings, d’auditions, de conseils etc..

 

A quelle fréquence faut-il publier ?

 

Être présent sur les réseaux sociaux, c’est une chose. Mais la qualité des publications est importante. Fais attention à ne pas publier en abondance sans pour autant être absent. Une fois par semaine, c’est un bon équilibre. Aussi, bien que le but est de te faire connaître, ce n’est pas une raison de publier exclusivement des photos de toi ou des messages qui te concernent. 

 

 

 

Quel réseau et pourquoi ? 


Twitter


Si tu ne sais pas, le principe de twitter c’est de partager des messages de 140 caractères maximum avec tes followers. C’est l’idéal pour parler de ce que tu veux de manière brève : une blague, une observation, une nouvelle, le lien d’un site web, ou de ton dernier projet. Twitter c’est un super moyen pour communiquer avec d’autres professionnels et aussi un moyen simple d’interagir avec les fans.

Instagram


Instagram est une application de partage de photos et vidéos où les utilisateurs obtiennent des likes et des commentaires de leur followers. C’est un moyen formidable de tenir ton réseau au courant de tes projets.  Instagram c’est aussi l’endroit parfait pour entrer en contact avec des photographes avec lesquels tu pourrais travailler.


Facebook

Facebook est essentiel pour les acteurs. Beaucoup d’acteurs d’acteurs gardent leur vie privée et leur vie professionnelle séparée. Sur Facebook tu peux faire une page dédiée exclusivement à ta carrière d’acteur. Ce sera dédié à créer un dialogue professionnels et éventuellement avec les fans qui te suivent. Tu peux y mettre des vidéos, les liens de tes autres réseaux et la liste des projets auxquels tu as participé.


Youtube

Sur Youtube, tu peux véritablement montrer ce que tu sais faire. Tu peux poster une démo ou encore créer une web série avec d’autres amis acteurs. Tu peux toujours interagir via les commentaires, et ainsi recevoir des retours parfois constructifs. Peu importes ce que tu y mets, il est important que tu en sois fier et que tu sois confiant que c’est bien une représentation juste de ce que tu sais faire.


Linkedin

Linkedin, c’est le réseau qui paraît ennuyant. Même si c’est pas la première plateforme à laquelle on pense pour se lancer, elle a ses avantages. Tu peux y mettre ton CV, tes expériences et compétences d’acteur. Tout le monde sur Linkedin a l’intention de se connecter professionnellement. Les connexions y sont même encouragées. 

Quelle est la meilleure option ?


La réponse courte, c’est que il est plus judicieux d’être présent sur le plus de plateformes possible. Tu ne sais jamais où se trouve la connexion qui te mènera à ton prochain gros projet.

Toujours est-il que si tu ne peux pas être actif partout , il est mieux de se concentrer sur la ou les quelques plateformes que tu sais maîtriser et que tu sauras utiliser à bon escient.

Comment trouver un agent ?

By Conseils d'acteurs

C’est quoi un agent ? Avant tout, il faut comprendre le rôle des agents artistiques. L’agent artistique représente les intérêts de ses acteurs. Il s’occupe des contrats et de la gestion de l’agenda de l’artiste et sa communication. Il n’est pas là pour décider à ta place, mais pour te conseiller et t’aider à prendre la meilleure décision. Et surtout, grâce à son accompagnement, tu pourras de concentrer à 100% sur l’aspect artistique de ta carrière. L’agent est généralement rémunéré à hauteur de 10 à 15% de chaque contrat signé. Dans cet article, on te donne quelques conseils pour trouver l’agent qui te correspond !

 

Pour te faire connaître par des agents, tu peux te rendre aux agences de ta ville ou de ta région, envoyer un mail avec ton book, ton CV, et tes réseaux sociaux. Il existe des plateformes sur internet qui recensent les agents artistiques avec leur parcours et le moyen de les contacter. Les agents sont aussi souvent présents lors des tournages, des projections, des salons et des festivals. Essaie de t’y rendre dès que tu as l’occasion.

N’hésite pas à engager la conversation. Mais ne leur demande pas directement s’ils recherchent des talents, propose -leur plutôt de leur envoyer une démo. Une autre manière d’entrer en contact avec des agents, c’est tout simplement d’en parler à tes amis acteurs. Ils te présenteront peut-être le leur ou te donneront d’autres tuyaux.

Comme on l’a écrit plus haut, les agents consulteront tes réseaux sociaux pour se faire une idée de toi. C’est donc un point à ne pas négliger. Fais ta promotion sur les réseaux sociaux en postant des photos de tournages par exemple et fais en sorte que ton contenu soit attrayant et reflète ton univers. Ce sont les endroits idéaux pour te faire repérer par les professionnels du milieu.

Quand tu entres en contact avec un agent, assure-toi que tu parles à un agent officiel. Il existe des personnes qui s’improvisent agents artistiques et profitent de l’inexpérience de certains jeunes acteurs qui ne connaissent pas beaucoup le métier. Pour savoir si l’agent avec lequel tu communiques est agrée, vérifie en cherchant sur internet s’il a la licence ( Réglementation de la profession d’agent artistique ). Tu peux aussi faire des recherche sur les acteurs avec lesquels il travaille.

Si l’agent qui t’intéresse s’occupe de beaucoup d’autres artistes, c’est certes rassurant mais le nombre d’acteurs à sa charge ne doit pas être trop élevé. Il risquerait de ne pas t’accorder le temps et l’attention que tu mérites. Il faut trouver le bon équilibre !

Si tu décroches un rendez-vous avec un agent, ne le prends pas à la légère. C’est une étape importante où tu dois l’intéresser. Prépare tous les documents nécessaires, notamment ton BOOK et ton CV. Et ce sera le moment de lui poser les questions sur sa manière de travailler, et tout ce qui te vient en tête.

Ton agent t’accompagnera dans les bons comme les mauvais moments. Il est donc primordial que tu te sentes à l’aise avec lui et que tu puisses lui parler de ce qui ne te plaît pas. La confiance doit régner !

Pour un acteur, c’est certes plus prudent et efficace d’avoir un agent. Mais quelle que soit ton expérience, prends ton temps pour trouver celui qui te correspondra. Ne signe pas avec la première agence venue que tu trouves sur internet ou le premier agent qui vient te voir. Contacte différents agents ou agences artistiques jusqu’à ce que tu sentes que le feeling passe !

 

Une interview avec l’acteur Bilal El Atreby

By Casting, En tournage

Découvrons ensemble l’interview du jeune comédien Bilal El Atreby, son expérience au PAT studio, son parcours, ses projets, et son rôle dans le film « La Revanche des Crevettes Pailletées », la suite de « Les Crevettes Pailletées».

Bonjour Bilal, tu peux te présenter ? 

Bonjour ! Je m’appelle Bilal El Atreby. J’ai 25 ans maintenant. Je suis comédien depuis 3 ans. Avant ça j’avais pas forcément fait autre chose dans le milieu artistique. Je viens plutôt du sport, des sports de combat : boxe anglaise , boxe thaïlandaise , football américain.

Tu as toujours voulu être comédien ?

L’acting ça m’est tombé dessus par hasard, parce qu’un ami m’a demandé de jouer le méchant dans un clip scénarisé. Je me suis pris au jeu, et je me suis renseigné parce que ça m’avait plu. Mais avant ça, j’étais et je suis toujours coach sportif et à côté de ça physio en boîte de nuit.

Comment tu as connu et intégré le PAT studio ?

Alors, j’étais en contact avec Anissa Allali avant même la création de l’atelier. Puisqu’elle faisait des interventions dans une MJC à La Courneuve où j’avais commencé les cours. Quand elle a décidé de lancer son atelier, on en avait discuté ensemble . Du coup je peux dire que je suis un peu son premier élève du PAT studio !

C’est quoi l’ambiance au PAT studio ?

L’ambiance au PAT studio , c’est quelque chose de très spécial. Peu importe les promos, il y a un noyau qui se crée. Anissa arrive à faire germer ça à chaque fois. Il y a vraiment un esprit de groupe très fort à toutes le promos.

Donc l’ambiance est super joviale, et en même temps studieuse. Mais on n’est pas dans quelque chose d’ultra-académique. C’est à l’image des élèves de l’atelier. C’est quelque chose de très spontané.

Comment se déroulent les cours ?

Les cours en eux-mêmes sont très portés acting : travail avec la caméra, travail avec le texte, situations de casting, impros, ce genre de choses. Et la méthode d’Anissa c’est vraiment d’être dans quelque chose d’ultra naturel , de ne surtout pas être dans le surjeu, de vraiment se ressentir dans le texte, se ressentir présent dans la scène, dans le jeu , vraiment être ancré dans son personnage, dans son ressenti du moment.

Et ensuite le texte viendra super naturellement. Le texte finalement, c’est la chose la moins importante. Ce qui compte c’est d’avoir la bonne émotion au bon moment. Puis les mots viendront logiquement en fait.

Quels sont les projets auxquels tu as participé ?

J’ai eu un petit rôle dans « Peur sur le lac » qui est une série sur TF1. J’ai aussi eu un petit rôle où j’ai pu donner la réplique à Jean-Claude Van Damme dans un film qui s’appelle « The last mercenary » , le dernier mercenaire, qui va bientôt sortir sur Netflix. Je suis le rôle principal du prochain court-métrage d’Hicham Tragha. Et en ce moment, je suis un des personnages de « La Revanche des Crevettes Pailletées » , la suite du film à l’affiche du film « Les Crevettes Pailletées »  qui sortira au cinéma en 2022.

Comment tu as décroché le rôle pour « La Revanche des Crevettes Pailletées »  ?

Le casting, c’est Emmanuel Bourcy, mon agent ( Comment trouver un agent ? )qui m’a mis dessus. J’ai travaillé le casting en amont avec Anissa. On s’est vraiment super bien entendus avec la directrice de casting , Coralie Amédéo et son assistant Djanik Mayaux. C’est quelqu’un de très fort pour mettre à l’aise et faire ressortir le meilleur du comédien. J’ai ensuite eu deux call-backs et j’ai eu le rôle !

Qu’est-ce que tu apprends sur le tournage d’un long-métrage ? 

J’ai oublié de préciser, mais parmi mes projets, j’ai eu un des rôles principaux dans la web-série Or noir (Comment créer ta websérie ?). Ça a son importance. C’était la première fois que j’avais un personnage sur la durée qui évoluait, avec une psychologie à développer et à construire.

Avec Les crevettes pailletées c’est la deuxième fois, et sur un projet d’un autre niveau parce que c’est un long-métrage cinéma. C’était vraiment un kiff de travailler avec les réals sur mon personnage : Qu’est-ce qu’il dirait là ?, Pourquoi?, Comment?»,  Comment il se sentirait ?. C’est vraiment très très cool d’être un peu l’architecte de son personnage et de le voir évoluer tout au long du film. Ça c’est vraiment énorme.

L’aventure est incroyable, on fait sept semaines en Ukraine. On est un peu en vase clos à cause du Covid. Il y a vraiment un espèce de groupe qui est créé. Forcément, ça te met une gifle. parce que t’es en contact avec des comédiens qui tournent depuis des années. Et là, t’as pas juste deux-trois jours sur le film. T’es avec eux donc tu peux échanger, comprendre mieux le métier, etc. C’est vraiment très très stimulant.

Tu le vois comme un accomplissement ?

Je dirais pas que c’est un accomplissement. C’est un accomplissement en soi, mais c’est pas du tout un aboutissement en tout cas. C’est la même chose que les chanteurs qui des fois font une chanson, qui pètent et dont on entend plus parler après.

Là j’aimerais bien avoir un autre projet avec un rôle important que ça soit série, film, peu importe. Je me sens déjà comédien, mais j’ai besoin de confirmer l’essai et de me dire : Ok là j’obtiens des rôles. Ça ira à son rythme !