1. Le texte sur le bout des doigts

Les meilleurs moments sur scène ou à l’écran, c’est l’addition de nombreux différents facteurs. Ce qui laisse peu d’espace pour essayer de se rappeler des lignes de ton script. Souvent, la connexion qui existe entre une expression avec un bon volume et la confiance en ta mémorisation est sous-estimée. La réalité, c’est que plus tu connais ton texte, mieux tu pourras interpréter et les communiquer de façon audible et facilement compréhensible. Tout simplement parce que tu te sentiras plus facilement à l’aise.
le texte par coeur pour une voix meilleure

2. Etudie ton espace

Est-ce que tu joueras devant une caméra ? dans un théâtre ? ou à l’extérieur ? Chaque espace a une acoustique différente. Est-ce que ta voix sera amplifiée par un micro ? L’idéal , c’est de pouvoir visiter l’endroit avant ta performance, pour avoir une idée de comment ta voix va porter. Mais si ça n’est pas possible, tâche d’y faire attention dès ta première répétition.

le micro fait porter la voix

3. Ta voix = ton instrument

La nécessité d’échauffement sa voix, ça ne vaut pas que pour les chanteurs !  C’est important pour n’importe quel professionnel qui utilise sa voix. En tant qu’acteur, ta voix, c’est ton instrument, il faut donc tout naturellement t’assurer que ton instrument est prêt avant de tourner ou d’aller sur scène. Il y a pas mal de bons échauffements que tu peux trouver en ligne. Sinon, tu peux aussi faire appel à un coach vocal qui t’aidera à trouver les exercices qui correspondent à tes besoins et tes objectifs. Et n’oublie pas de reposer ta voix quand il le faut !

4. Respire !

Une respiration lente et profonde, rien de mieux pour une expression claire et sonore. L’objectif, c’est de connecter ta respiration directement à ton son ; éviter les inspiration courtes et légères. Prends-toi en vidéo et regarde-toi pour observer la façon dont tu respires. Prends notes des moments où tes épaulent bougent pas avec ta respiration. La respiration-épaule, c’est à éviter !

 

respire profondément et lentement pour que ta voix résonne

5. Aïe, ça sonne faux !

Il s’agit d’un point évident, mais ta voix doit être AUTHENTIQUE. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Explore les moyens par lesquels ta propre voix naturelle se connecte à celle du personnage. Même exercice que pour la respiration, prends-toi en vidéo puis observe ta voix. Y a-t-il des moment où elle parait forcée, pas naturelle, déconnectée ? Repère ces moments et tente de trouve comment mieux l’ancrer dans ton jeu.

 

 

Voilà tout ! 5 conseils pour renforcer la résonnance de tes lignes. La prochaine fois qu’on te demande de parler plus fort, rappelle-toi : connecte ta voix !

 

Quelques pistes pour échauffer ta voix :